« J’aimerais m’endormir et ne plus me réveiller » : le témoignage choc de Marie Garet après…

Annoncée morte le 7 septembre dernier, depuis, les rumeurs s’enchaînent. Selon elles, l’ancienne candidate de Secret Story aurait été « massacrée » puis « laissée pour morte » par son compagnon. Ce n’est que plusieurs jours après que Marie Garet a décidé de nier les faits, avant de retomber dans un silence complet.

Ce 18 septembre, la jeune femme a enfin accepté de dire la vérité dans une interview accordée à StarMag. C’est alors avec un grand sourire que son témoignage commence, « À moins que je sois un fantôme, je ne suis pas décédée« . Affirmant aller bien, Marie Garet précise le sens du premier message très intrigant disant qu’elle était « morte », « d’un certain côté, Marie Garet est décédée ce soir-là.Il ne faut pas le voir au sens propre. C’est la Marie telle que j’étais il y a dix ans« . Mais alors, comment expliquer la suite des événements ?

« C’est exactement ce que je ressentais, mais il y a eu black out. Je me suis retrouvée aux urgences. Je ne sais pas ce qui s’est passé. Je n’ai récupéré mon téléphone que quelques jours plus tard. Je n’étais pas dans mon état normal. J’ai été hospitalisée. Il y a un certain nombre de trous noirs chez moi. Peut-être que ça ressortira un jour, mais pour l’instant, j’ai du mal à me rappeler certaines choses. Mais c’est vrai que ce message est en totale corrélation avec ce que je ressentais depuis un certain nombre de jours.« . C’est alors que l’ancienne candidate de télé-réalité évoque son séjour à l’hôpital, et son silence sur les réseaux sociaux qui a immédiatement effrayé ses fans, « Là-bas, j’étais privée de téléphone pour la simple et bonne raison qu’il fallait que, pour les équipes soignantes, je fasse un break. » Avant de se confier à nos confrères de StarMag sur les moments difficiles de sa vie, « Je suis une femme qui va toujours de l’avant et qui a vécu un certain nombre de choses difficiles comme la mort de mon papa, une tentative de détournement de ma clientèle, les réseaux sociaux qui se déchargent toujours sur moi et puis le fait qu’après la télé-réalité, quand on veut reprendre une vie normale, c’est compliqué, autant dans la vie affective que dans la vie professionnelle. Je n’ai jamais pris le temps de me recentrer sur moi, de m’occuper de moi et de me dire : ‘Bon maintenant, tu es peut-être en burn-out dans ta vie générale… stop.

Concernant l’intervention de la police, Marie Garet explique qu’il ne s’agissait en fait que d’une mauvaise compréhension d’un geste finalement « habituel » pour elle, « Il ne s’est rien passé de plus que d’habitude, en fait. Je me suis pris la tête avec mon compagnon. Je n’ai pas voulu repartir avec lui parce que je n’avais pas envie de me disputer avec lui, c’était mon week-end de repos et je n’avais pas envie qu’on rentre et qu’on se dispute une énième fois. Ne voulant pas me laisser seule, il m’a un peu tiré violemment par le bras et, à ce moment-là, des filles ont vu la situation. Je pense que la situation, pour moi, ce n’était pas plus choquant que ça. Pour elles, ça a dû l’être et elles ont appelé la police et, à partir de là, tout s’est enchaîné. La police est arrivée et en voyant que je n’étais pas bien, ils ont appelé les pompiers et ils m’ont convaincue de rentrer dans la voiture. Et à partir de là, je pense qu’ils ont ressenti cet épuisement psychologique et qu’ils ont vu qu’il y avait quelque chose d’anormal. » Pourtant, Marie Garet finira ensuite son récit en parlant de sa relation compliquée avec son compagnon Dorian, et notamment par quelques phrases chocs, « Des fois j’aimerais m’endormir et plus me réveiller. J’ai pas peur de la mort, pas du tout. Mais des fois cette vie est trop lourde en fait. ».

À voir aussi : Marie Garet : son boyfriends accusé d’avoir agressé l’ex candidate de Secret Story 

La rédaction