Coronavirus : ce nouveau coup dur pour le professeur Didier Raoult

Ce vendredi 22 mai, de nouveaux résultats d’étude sur la chloroquine et l’hydroxychloroquine sont parus dans la revue scientifique The Lancet. Un coup dur pour le professeur Didier Raoult qui voit sa théorie remise en cause.

Professeur de microbiologie et infectiologue, Didier Raoult est devenu l’un des acteurs phares de cette crise sanitaire que la planète traverse. En effet, le médecin s’est fait connaître après avoir été nommé parmi les onze experts du Conseil Scientifique Covid-19 mais surtout pour avoir mis en avant les médicaments d’hydrochloroquine et de chloroquine. Souvent critiqué pour ses prises de position face aux décisions politiques, il n’a pas hésité à se désolidariser des mesures de confinement après avoir refusé d’assister aux séances du Conseil Scientifique. Mais avant ça, le monde s’agite lorsque le 16 mars dernier il publie une vidéo dans laquelle il préconise un traitement contre le Covid-19 à base de l’antipaludique en annonçant des résultats positifs de sa propre étude clinique. Soutenu par de nombreuses personnalités, dont Christian Estrosi et son épouse Laura Tenoudji guéris tous deux du coronavirus grâce à la chloroquine, le professeur Didier Raoult voit aujourd’hui sa théorie remise en cause.

Cette étude qui va à l’encontre du professeur Didier Raoult

Ce vendredi 22 mai, une nouvelle étude sur l’usage de la chloroquine et de l’hydrochloroquine à été publiée dans la revue scientifique The Lancet. Et celle-ci risque de faire beaucoup d’ombre au professeur Raoult et ses partisans. D’après les derniers résultats publiés, les deux molécules ne seraient pas efficaces face au virus et augmenteraient même le risque de décès et d’arythmie cardiaque. L’étude menée par le Dr Mandeep Mehra, recommande également de ne pas prescrire ce traitement en dehors des essais cliniques. Ce dernier a ainsi insisté sur le fait qu’il « s’agit de la première étude à grande échelle » dont il juge les résultats robustes. Il faut dire que les travaux se sont portés sur une analyse de plus 96 000 personnes dont des patients infectés du coronavirus et hospitalisés dans 671 hôpitaux répartis dans le monde entier, et ce entre décembre 2019 et avril 2020. De son côté, Didier Raoult n’a pas encore réagi à l’annonce de cette nouvelle étude allant à l’encontre de la sienne.