"C'est du sexe de a à z" : Kelly Vedovelli tacle encore Karine Le Marchand sur TPMP

Les mois passent et Kelly Vedovelli semble ne toujours pas prête à enterrer la hache de guerre avec Karine Le Marchand. Ce mardi 22 septembre 2020, la jolie chroniqueuse a, encore une fois, taclé l’animatrice en direct sur TPMP. Au cours de l’émission, Cyril Hanouna a en effet évoqué la diffusion des nouveaux épisodes de L’Amour est dans le pré de ce lundi 21 septembre 2020.

« J’ai regardé l’émission et je me suis dit : tout ce que Karine fait, on le voit. Elle regarde l’émission en même temps que nous. Je trouve que ça gâche le truc et avec ses commentaires qui rajoutent encore plus de sexe… Je trouve ça vulgaire », a-t-elle déclaré avant d’ajouter : « je préfère une émission où il y a quelques lourdeurs plutôt qu’un truc où c’est du sexe de a à z » a lancé Kelly Vedovelli en déplorant le comportement de Karine Le Marchand.

Un nouveau tacle qui survient quelques mois après un petit pique : « C’est la dame qui a le moins d’empathie au monde. Donc elle ne va pas nous faire croire qu’elle va s’intéresser aux agriculteurs […] Quand elle est en tournage et qu’elle jette ses feuilles par terre et que c’est les maquilleuses qui les ramassent, je ne sais pas si c’est son côté très humain qui va servir à quelque chose pour les agriculteurs »lançait Kelly Vedovelli en juin dernier.

Et si la jolie blonde ne manque pas une occasion de tacler son aînée, c’est depuis un clash virtuel survenu en novembre dernier. Agacée d’être critiquée par les chroniqueurs de TPMP, Karine Le Marchand s’était lâchée sur Instagram et avait vivement pointé du doigt l’attitude de Matthieu Delormeau et de Kelly Vedovelli : « Les réseaux sociaux ont donné le droit à la parole à des légions d’imbéciles qui, avant, ne parlaient qu’au bar, après un verre de vin et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite alors qu’aujourd’hui ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel : c’est l’invasion des imbéciles » avait écrit la présentatrice.

Aliénor de la Fontaine