"Avec ton décolleté, je pensais que tu étais open" : Enora Malagré se confie sur "ses gros…

Amie de toujours avec Cyril Hanouna, la chroniqueuse a fait partie intégrante des premiers pas de TPMP sur C8 durant sept ans. Sept ans pendant lesquels Enora Malgaré a rigolé, pleuré, crié… et bien d’autres émotions mélangées. Et si elle a décidé de quitter la grande famille de l’émission, c’est notamment pour un ras-le-bol général.

Invitée par Jarry dans son émission diffusée sur Youtube, la jolie blonde a notamment évoqué ses moments gênants lorsqu’elle se faisait draguer en direct sur le plateau. Et ce, à plusieurs reprises. Comme elle le confie, une femme et surtout « beaucoup de garçons » ont tenté le coup avec Enora Malgré, « Je dirai, sans te mentir, une bonne dizaine. » avant de dire réellement ce qu’elle en pensait, « Et ce ne sont pas des petites stars mais du gros level, des gros porcs bien mariés ». Encore très en colère, lorsque l’humoriste lui demande si elle a déjà donné suite à l’un d’entre eux, la réponse est claire : « Mais ça ne va pas ou quoi ? Déjà je trouve ça d’une outrecuidance, je trouve que c’est dégueulasse. C’est hallucinant de se permettre cela« .

Et pour prouver son dégout face à la situation, Enora Malagré a souhaité raconter une situation qui l’a vraiment outrée, « En plus, j’en ai eu un qui est je crois habitué, qui enchaîne beaucoup de conquêtes. Il est marié et il ne comprenait pas que je puisse dire ‘non’. Il m’a sorti cette phrase : ‘Mais enfin, quand même ! Sur le plateau avec ton gros décolleté, je pensais que tu étais méga open.’« … avant de donner quelques détails sur son identité « C’est un comédien et un chanteur.« . Rien de plus, l’ancienne chroniqueuse tient à garder le secret.

Une situation que cette dernière ne comprend d’ailleurs toujours pas, « il y en a eu plus d’un. Et encore, je ne suis pas Sharon Stone. T’imagines les animatrices bombasses de la télé ce qu’elle se reçoivent…« . On imagine, oui. 

A voir aussi : Enora Malagré dénonce une communication mensongère dans l’émission de C8

 La rédaction