Le Président Américain vient d’autoriser le massacre des ours et loups, ainsi que leurs bébés en Alaska.

Cette information longtemps redoutée est désormais officielle depuis le lundi 10 avril 2017 ! En Alaska les loups et les ours pourront à nouveau être tués, y compris les bébés et les animaux en pleine hibernation. Ces animaux pourront être abattus depuis des hélicoptères, mais aussi dans leurs terriers.

Le texte avait déjà été approuvé par le Congrès Américain, et il ne restait plus que l’aval du Président Trump pour que tout soit officiel et c’est désormais chose faite ! Aussitôt approuvée, la loi est immédiatement entrée en vigueur et balaye au passage du revers de la main, toutes les mesures prises par l’ancien président Barack Obama au sujet de la chasse de ces animaux.


C’est donc la fin de l’Alaska National Widlife Refuges Rule, cette loi mise en place par le président Barack Obama afin d’interdire la chasse des animaux sur une zone dite protégée. Dorénavant, grâce à cette nouvelle loi la chasse est de nouveau ouverte, et de nombreux animaux y compris les bébés et les ours en hibernation peuvent être abattus sans le moindre scrupule. Une pratique que bon nombre d’écologistes trouvent cruelle, qui mettent en avant les préoccupations morales : « comment peut-on qualifier de « chasse » la simple mise à mort d’un animal endormi ? Où est le « sport », là-dedans ? » affirment-ils.

Actuellement c’est 76.8 millions d’acres de réserves fédérales et de zones de protection qui sont concernés par cette mesure. L’humane society of the United States (HSUS), une organisation qui œuvre dans la protection animale est prête à se battre jusqu’au bout pour empêcher le véritable massacre qui se profile à l’horizon. Son directeur Wayne Pacelle affirme dans un communiqué : « ce qui vient de se produire à la maison blanche aujourd’hui devrait choquer les consciences de toutes les personnes qui aiment un tant soit peu les animaux ».

Cette loi purement politique a surtout pour but de s’attirer les faveurs des partisans du parti Républicain et de la droite conservatrice en Alaska.