Italie : un maire propose de payer les gens afin qu’ils viennent habiter dans sa ville

Nicola Gatta est le maire de Candela, une petite commune italienne de la province de Foggia des Pouilles.

Afin de peupler sa ville, le maire propose d’offrir jusqu’à 2000 euros à toute personne qui viendrait s’y installer. À Candela la vie est paisible, il n’y a pas d’embouteillage, et très peu de pollution.

« Jusque dans les années 1960, les voyageurs l’appelaient « Nap’licchie » (Petite Naples) pour ses rues pleines de voyageurs, de touristes et de marchands » explique le maire.

Candela est en effet, un magnifique village médiéval, situé dans le sud de l’Italie, avec ses collines verdoyantes, ses grandes forêts et sa belle église de Santa Maria où sont célébrées les rares naissances.

Dans les années 90, plus de 8000 personnes résidaient à Candela, mais au fil des années la population a fortement baissé, et aujourd’hui il ne reste plus que 2700 habitants, dont la plupart est âgée. Les jeunes ont quitté le village pour aller étudier, ou dans le but de trouver un travail dans les grandes villes.

Afin de repeupler sa ville, Nicola Gatta a proposé de payer toute personne qui voudra bien s’y installer : « Je travaille chaque jour avec passion et engagement pour ramener Candela à son ancienne splendeur » a affirmé le maire sur CNN Travel.

Les montants seront attribués en fonction du nombre de personnes. Si vous êtes seul, vous allez recevoir 800 euros, en couple 1200 euros, et les familles de trois personnes percevront entre 1500 et 1800 euros, et celles de quatre ou cinq, 2000 euros.

Afin d’être éligibles les futurs habitants devront louer une maison et avoir un travail et un salaire annuel minimum de 7500 euros.

« Nous ne voulons pas que les gens affluent ici en pensant qu’ils peuvent vivre des revenus de la mairie. Tous les nouveaux résidents devront travailler et avoir un salaire (…) La qualité de vie déchire ici. Et nous n’avons pas eu un seul crime en 20 ans » a précisé Stefano Bascianelli, le député du maire, à CNN Travel.

Plusieurs autres avantages pourront être offerts, comme des crédits d’impôts pour l’élimination des déchets municipaux et les frais de crèches. Selon Nicola Gatta, 6 familles venant du nord du pays se seraient déjà installées, et cinq autres auraient fait la demande.

L’offre de Nicola Gatta, rappelle celle de Daniele Galiono, maire du hameau de Bormida, dans la région de Ligurie dans le nord-ouest de l’Italie. Cependant, celui-ci avait finalement changé d’avis, après avoir reçu des milliers de demandes.

SOURCE: Parismatch