Une députée soupçonnée de l’assassinat de son compagnon… Avec 10 de ses 55 enfants !

Flordelis dos Santos de Souza est une députée brésilienne de 59 ans et ancienne chanteuse de gospel. Elle est connue aussi pour avoir adopté une cinquantaine d’enfants des favelas. Aujourd’hui elle est pointée du doigt car elle est soupçonnée du meurtre de son mari. Les faits remontent à juin 2019. Dans le garage de leur maison familiale à Niteroi, dans l’État de Rio de Janeiro, le pasteur évangélique Anderson do Carmo, 42 ans, s’effondre au sol après avoir reçu plusieurs balles.

Des mois après l’assassinat, Flordelis dos Santos de Souza pleure la mort de son époux sur Instagram. « Une partie de moi est morte avec toi. […] La doulenur se mêle à la révolte, c’est trop cruel ce qu’ils t’ont fait. » Selon elle, son mari aurait été victime d’un gang de cambrioleurs. « Si quelqu’un avait quelque chose à perdre avec sa mort, c’était moi », affirme la veuve.

Flordelis nie les accusations : « Je suis condamnée sans même avoir eu droit à un procès. Si quelqu’un avait quelque chose à perdre avec sa mort, c’était moi. » Selon la police, elle aurait eu des motivations financières : « Madame n’était pas satisfaite de la façon dont le pasteur Anderson vivait sa vie et gérait les finances de la famille », a déclaré le directeur de la Direction générale des homicides et de la protection des personnes de la police civile.

Dix des enfants du couple pourraient avoir été complices. Deux autres de ses fils, Lucas et Flavio, sont déjà en prison depuis un an…

La rédac’