Milla Jasmine placée en garde à vue après une altercation à Paris !

Quelques mois après un grave incident survenu dans un hôtel de la Réunion et impliquant Nehuda et Ricardo, en marge du tournage des Vacances des Anges, une autre star de téléréalité fait les gros titres, ce 20 juin. Il s’agit de Milla Jasmine, vue dans les Anges de la Téléréalité et des Marseillais Vs le Reste du monde, qui a fait l’objet de nombreuses vidéos partagées sur la Toile, ce dimanche. 

Incident à la gare de Lyon

Selon plusieurs sources concordantes, elle était dimanche matin à la gare de Lyon, pour rejoindre Cannes, et après une altercation avec un agent de la SNCF, elle a été placée en garde à vue l’après-midi, manquant son train, avant d’être libérée le soir. La jeune femme en a témoigné elle même sur Snapchat, insistant « Sortie de GAV, vous êtes pas prêts, il m’est arrivé une dinguerie !!! »

En substance, dans les vidéos d’elle filmée par les voyageurs, Milla Jasmine raconte qu’elle a été agressée par une contrôleuse qui voulait l’empêcher d’accéder au train, parce qu’elle portait 3 valises, alors qu’elle ne peut en théorie se déplacer qu’avec 2 valises à bord des transports de la SNCF.

Une vidéo reléguée par Brut la montre en effet en train d’expliquer : « Dans le règlement, il n’y a même pas de supplément du moment que je suis capable de prendre mes valises, et ben j’ai le droit. Ensuite elle m’a agressé parce qu’elle ne voulait pas que je monte dans le train. Regardez mes mains, elle m’a agressé, moi j’aimerai juste rentrer et voir mon père« .

Une autre vidéo montre les passagers qui demandent aux autorités compétentes de sortir Milla Jasmine du train, qui aurait pris une heure de retard à cause de cette polémique. C’est finalement escortée par plusieurs hommes que l’ex de Mujdat s’est éloignée du quai…

Milla Jasmine porte plainte

Selon son agent, Magali Berdah, elle a confié l’affaire à un avocat. Cette dernière assure ainsi : « suite aux événements de la gare de Lyon, Milla Jasmine a déposé plainte pour violences commises par une agent de la SNCF. Plusieurs éléments confirment sa qualité de victime« .

Dans les colonnes du Parisien, son avocat, maître Arié Alimi a de son côté fait savoir : « La contrôleuse s’est opposée à son entrée dans le wagon avec trois valises« .

>> A voir aussi : Nabilla, millionnaire : cet énorme mensonge qui a fait basculer toute sa vie !

F.A