Maeva Ghennam répond au tacle de Nathanya « Elle est fausse » !

La candidate Marseillaise Maeva Ghennam répond au tacle de la jeune Nathanya Sion. On vous donne plus de détails.

Maeva Ghennam réagit aux attaques de Nathanya Sion. On  TV vous donne plus de détails.

Nathanya Sion attaquait la candidate des Marseillais dans une interview accordée à  Sam Zirah. En effet, elle n’a pas hésité à tacler Maeva Ghennam et cette dernière a décidé de réagir sur les réseaux sociaux.

Il faut dire que Nathanya Sion ne semble pas porter Maeva Ghennam dans son coeur. C’est en tout cas ce qu’on comprend après son interview accordée à Sam Zirah.  

D’ailleurs elle a tout simplement dit qu’elle trouvait que la Marseillaise était hypocrite. Elle précise en effet que la jeune femme avait  changé de comportement entre le tournage chez Moundir et Les Marseillais.

À tel point que Nathanya Sion ne l’a même pas reconnue. « J’étais choquée parce que je la trouvais grave mignonne et tout. »  précise-t-elle.

Maeva Ghennam répond aux attaques de Nathanya "Elle est fausse" !

Maeva Ghennam répond

En plus d’avoir trop changé,  Nathanya reproche à Maeva Ghennam d’avoir parlé derrière son dos. Des accusations qui ne tombent pas dans les oreilles d’un sourd.

Maeva Ghennam a donc décidé de réagir. La jeune femme a donc pris la parole sur son compte Snapchat afin de mettre les choses au clair. 

« Elle est super fan de moi la Nathanya. Elle parle de moi dans toutes ses interviews. Est-ce que moi je parle d’elle ? Jamais » constate la Marseillaise. D’ailleurs elle trouve que Nathanya est totalement fausse et l’accuse de vouloir jouer les victimes.

« Ce genre de personne je ne les aime pas. » ajoute-t-elle. Avant de conseiller à la jeune femme de se « trouver un hobby ». « Je ne te calcule pas. Ni je t’aime, ni je ne t’aime pas, je m’en bats les steaks de ta vie. » conclut Maeva.

Sachez tout de même qu’au départ Sami Zirah demandais simplement à Nathanya avec quel candidat celle ci avait le moins d’affinité. Il ne pensait peut-être pas déclencher une guerre.