Gérard Depardieu accusé de viol : L'enquête est relancée !

L’enquête pour viols et agressions sexuelles visant l’acteur Gérard Depardieu, ouverte après une plainte déposée en août 2018, était classée sans suite apprenait l’AFP, en juin 2019, auprès du parquet de Paris. « Les nombreuses investigations réalisées dans le cadre de cette procédure n’ont pas permis de caractériser les infractions dénoncées dans tous leurs éléments constitutifs », selon le parquet.

Pour rappel, fin août 2018, une jeune comédienne s’était présentée à la gendarmerie de Lambesc (Bouches-du-Rhône), près d’Aix-en-Provence, pour porter plainte contre Gérard Depardieu. L’acteur français aurait abusé d’elle à deux reprises dans son hôtel particulier du VIe arrondissement de Paris. Des faits qui se seraient déroulés, selon elle, les mardi 7 et lundi 13 août 2018.

En novembre dernier, le comédien avait dû s’expliquer sur les accusations proférées à son encontre. Il avait été entendu en audition libre par les enquêteurs de la police judiciaire de Paris et n’avait pas été placé en garde à vue.

Alors qu’on pensait cette histoire appartenir au passé, pourtant le parquet de Paris a demandé à un juge d’instruction d’enquêter sur ces accusations de viol. Il appartient désormais à ce dernier de décider s’il lance ou non des investigations, ce qu’il fait dans la quasi-totalité des cas. Pour relancer les investigations, la plaignante, une comédienne d’une vingtaine d’années, avait déposé une plainte avec constitution de partie civile.

Les plaintes avec constitution de partie civile permettent quasi-automatiquement d’obtenir l’ouverture d’une information judiciaire et la désignation d’un magistrat instructeur.

 

À voir également : Gérard Depardieu au coeur d’une nouvelle polémique !

Jb.