Emma Watson adore la mode écolo depuis ses débuts dans Harry Potter !

Emma Watson est une passionnée de mode écolo et cela ne date pas d’aujourd’hui ! On vous donne plus de détails.

Emma Watson: une vraie écolo engagée ! On vous donne plus de détails.

Emma Watson est une vraie femme engagée. D’ailleurs sa passion pour la mode écolo ne date pas d’hier !

En effet, au collège déjà, la jeune fille de l’époque s’intéresse à la mode respectueuse de l’environnement. Elle se lancera plus tard dans une guerre contre la « fast fashion ».

Emma Watson explique que son intérêt pour la mode écolo a grandit au fil des années. D’ailleurs elle en a pris conscience lors des tournées promo des films Harry Potter.

Elle s’est d’ailleurs confié sur ce sujet au magazine Vogue, lors d’une interview. La jeune actrice déclare que son intérêt pour la mode durable a commencé lorsqu’elle n’avait que 12 ans. !

Elle raconte d’ailleurs que c’est grâce à un de ses professeurs qu’elle a pu en savoir plus. Une petite fille déjà engagée !

Emma Watson adore la mode écolo depuis ses débuts dans Harry Potter !

Emma Watson: sa passion pour la mode écolo

« Je m’intéresse à la durabilité dans le monde de la mode »  déclare Emma Watson. « À l’école, je me suis particulièrement intéressée à la mode du commerce équitable et aux sources d’énergie renouvelables. »

Emma Watson a aussi appelé les femmes à l’aider à mettre fin à la fast fashion ! En effet pour elle c’est « un problème de premier ordre ». 

Pour la jeune actrice c’est aussi un problème féministe ! « 80% des travailleurs du vêtement dans le monde sont des femmes âgées de 18 à 35 ans » explique-t-elle. « Nous avons de grandes décisions à prendre et il faut passer à l’action. »

Dans son interview Emma Watson a aussi partagé les marques durables et éthiques qu’elle porte. D’ailleurs l’une de ses préférées est la marque américaine Christy Dawn. « Tout ce qui est vintage ! Réutiliser, recycler et reporter des vêtements qui existent déjà est la chose la plus durable que vous puissiez faire en tant que consommateur. » conclut-elle.