Elizabeth II au coeur d'une polémique malgré elle : Ce nouveau scandale sexuel qui touche la…

L’année 2020 commence sur les chapeaux de roues pour la reine. Après une année marquée par des relations tendues avec le prince Harry et Meghan Markle ainsi que le scandale autour du prince Andrew, une nouvelle polémique a une nouvelle fois éclaboussé le nom de la souveraine. 

L’un de ses cousins, Simon Bowes-Lyon est accusé d’agression sexuelle et risque même la prison. Que s’est-il passé ? L’actuel comte de Strathmore et Kinghorne, a agressé sexuellement une femme de 26 ans en février 2020. Cette dernière était invitée dans sa maison ancestrale de Glamis Castle en Écosse.

Le fils de Michael Bowes-Lyon se serait introduit dans sa chambre en pleine nuit, et l’aurait agressée sexuellement à plusieurs reprises, a révélé le Sun. Le trentenaire, accusé devant la Cour de Dundee-Crown, encourt jusqu’à cinq ans de prison.
 

Il aurait pénétré de force dans la chambre de la femme et aurait tenté d’enlever sa chemise de nuit.
Selon le Daily Record, la députée fiscale Lynne Mannion a déclaré que Simon Bowes-Lyon était ivre et sentait la cigarette en disant à la femme qu’il voulait avoir une liaison. La femme a résisté et a essayé d’élever la voix pour qu’un autre invité l’entende, mais il l’a poussée à plusieurs reprises sur un lit, l’a pelotée et a essayé de l’embrasser.

La jeune femme a réussi à obtenir l’aide d’un autre invité séjournant au château. Et c’est juste après ce calvaire qu’elle a alerté la police.
 

Simon Bowes-Lyon a été libéré sous caution et inscrit au registre des délinquants sexuels, avec des ordres du juge pour évaluer si Glamis Castle lui convenait de rester avec la surveillance électronique. La condamnation a été reportée mais il risque jusqu’à cinq ans de prison, selon le Daily Record. Il a déclaré devant le tribunal qu’il avait « grandement honte », a rapporté la BBC.
« Il est clair que j’avais excessivement bu la nuit de l’incident (…) Je reconnais, en tout état de cause, que l’alcool n’est pas une excuse pour mon comportement », a-t-il déclaré. « Je ne pensais pas être capable de me comporter comme je l’ai fait… »
Il a ajouté: « Mes excuses vont avant tout à la femme concernée, mais je voudrais également m’excuser auprès de la famille, des amis et des collègues pour la détresse que je leur ai causée. »

À voir également : Découvrez le discours sur le Covid-19 de la reine Elizabeth II !

La Rédaction