Dirigeant d’un club libertin, il a vu Nicolas Sarkozy interrompre un autre homme politique…

Mercredi 12 mai, Cyril Hanouna a choisi de convier le patron d’un club libertin sur le plateau de Touche pas à mon poste. Une invitation qui faisait écho aux propos enflammés du député Jean Lasalle, qui affirmait la veille que de nombreux responsables politiques avaient leurs habitudes dans les établissements coquins. « Les plus anciens d’entre nous savent que les lieux d’échangisme – ou de libre-échangisme – sont restés ouverts durant tout le confinementDe très nombreux de nos collègues y avaient leurs habitudes dans des mandats précédents, et je ne compte même pas les ministres… » a-t-il lancé en plein hémicycle de l’Assemblée Nationale. Bruno Henckes, dirigeant d’un club, a donc tenu à répondre à ces allégations.

Un chroniqueur de TPMP parmi les habitués du club libertin

Le dirigeant de l’établissement situé dans le Val-de-Marne a tout d’abord révélé qu’un chroniqueur de TPMP s’était déjà rendu dans son club. Il a même précisé qu’il s’agissait de quelqu’un présent ce soir-là autour de la table. Sans donner l’identité de la personne au final… « C’est énorme ! » a alors lancé Cyril Hanouna, hilare devant les révélations de son invité. Mais le plus croustillant est à venir pour l’animateur.

Nicolas Sarkozy impliqué lui aussi dans une anecdote insolite

Si Bruno Henckes a expliqué avoir déjà croisé beaucoup de présentateurs TV dans des clubs libertins, il a également confirmé l’attrait des hommes politiques pour ce genre d’endroit. Le patron de club a d’ailleurs dévoilé une anecdote impliquant l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy. « Nous avons un homme qui nous a laissé son portable à l’accueil, parce que des fois les parents laissent les enfants à la maison et nous laissent les portables au bar au cas où. Ce monsieur était très sympa, il nous dit ‘Gardez-moi mon portable’, très posé. À un moment, le téléphone a sonné et on a vu s’afficher sur le portable au bar : ‘Monsieur le président Sarkozy’. On s’est dit que ça devait être important, donc on a été chercher le monsieur en plein ébat » a révélé Bruno Henckes. « On lui a dit que le portable avait sonné et qu’on ne pouvait pas dire ce qui s’était affiché. Après, on l’a reconnu, » a-t-il raconté.

À voir aussi : Le salaire complètement dinguissime de Maeva Ghennam révélé !

 T.C