"Depuis qu'Adixia est partie…" : Simon Castaldi explique comment il vit le départ de sa compagne

Si son illustre papa n’est plus à l’animation d’émissions de télé réalité, lui est en passe de devenir un acteur majeur de ce type de programmes. Car depuis qu’il a fait ses premiers pas dans le monde très fermé de la télévision, Simon Castaldi a su se faire remarquer. Après des débuts prometteurs dans Les princes et les princesses de l’amour, puis un passage remarqué dans Objectif Reste du Monde, le jeune homme a provoqué une altercation au sein des Marseillais vs Le reste du monde, actuellement en diffusion sur W9, qui lui a valu purement et un simplement une éviction de l’aventure. Mais armé de son franc-parler, de son joli minois et d’un large sourire emprunté à son paternel, le jeune homme est parvenu à séduire la jolie Adixia, célèbre DJ et révélée elle aussi par la télé réalité. Et entre les deux amoureux, c’est du sérieux !

À la fin de l’été, le jeune homme a présenté sa compagne à son oncle Giovanni, journaliste sur la chaîne L’Équipe et compagnon de Carine Galli, à leur retour de vacances sur la Côte d’Azur. Quant à Adixia, elle a également raconté la rencontre entre son chéri et son papa. Et selon la jeune femme, cela n’aurait pas été très chaleureux. « Il y a eu la rencontre avec ‘El padre’ de Belgique« , commence la Belge. « Et j’ai dit ‘bon bah Papa je te présente Simon et lui a répondu « Ah ouais…« , raconte-t-elle quelque peu hilare.

Simon Castaldi explique comment il s’occupe depuis le départ d’Adixia

En voyage pour deux jours vers Amsterdam, Adixia a expliqué à ses abonnés Instagram qu’elle partait en solo. « Je pars pour Amsterdam là juste deux jours et mon père m’a demandé si Simon était dans ma valise« , raconte avec humour la jeune femme. En effet, le beau brun a laissé partir sa belle de son côté. Sur sa story Instagram, le fils de Benjamin Castaldi explique d’ailleurs comment il s’occupe en attendant le retour de sa chérie. « Depuis qu’Adixia est partie et bien je me bute à FIFA…« , confie Simon Castaldi. « Boys will be boys… » (littéralement : « Les garçons seront toujours des garçons »), comme dit le proverbe.

À voir aussi : Benjamin Castaldi : rien ne va plus avec ses enfants !