Marc-Olivier Fogiel : Son hommage à Pascal Sevran, douze ans après sa disparition

Le 9 mai 2008 disparaissait Pascal Sevran, le célèbre présentateur de « La Chance aux Chansons », sur France 3. Douze ans après, l’absence de l’homme de télévision est toujours douloureuse et ses proches ne l’oublient pas, à l’image de Marc-Olivier Fogiel, qui lui a rendu hommage sur les réseaux sociaux.

Véritable artiste et toujours tiré à quatre épingles, Pascal Sevran portait néanmoins plusieurs casquettes. Producteur, animateur, parolier, chanteur, l’homme de télévision avait de multiples talents. Très populaire, il avait animé de nombreuses émissions à succès telles que La Chance aux Chansons, La Fureur du Samedi Soir ou encore Chanter La Vie.

Également impliqué en tant que citoyen, l’animateur avait manifesté son soutien à François Mitterrand lors des élections présidentielles de 1981, avant d’occuper le poste de chargé de mission auprès du ministère de la Culture.

Réputé pour ses coups de sang et son impulsivité en plateau, Jean-Claude Jouhaud, de son vrai nom, faisait cependant partie des présentateurs préférés des téléspectateurs français.

Un ami cher

Le 9 mai 2008, Pascal Sevran décédait d’un cancer au CHU de Limoges, à l’âge de 62 ans. De nombreuses personnalités se sont rendues à son enterrement, qui a eu lieu le 14 mai de la même année, près de sa propriété familiale à Saint-Pardoux, en Haute-Vienne. Il a été inhumé aux côtés de son père et de son compagnon Stéphane Chomont, décédé en 1998.

Douze ans après, le souvenir de Pascal Sevran est toujours aussi vif pour certains. C’est donc naturellement que Marc-Olivier Fogiel a rendu hommage à son grand ami disparu, avec qui il avait noué une relation toute particulière. Sur Twitter, le papa de Mila et Lily a posté, ce samedi 9 mai 2020, un cliché de lui en compagnie du défunt, sobrement légendé :

12 ans.

Les deux hommes étaient en effet très proches et se confiaient souvent l’un à l’autre. L’année dernière, Marc-Olivier Fogiel décrivait déjà un homme « anticonformiste, excessif dans ses passions, comme dans ses colères ». Qui n’est pas prêt d’être oublié.