Une première en France : Un radar piéton mis en place à la Grande-Motte

Cette opération est avant tout pédagogique, et les conducteurs risquent le retrait de quatre points sur le permis de conduire et 135 euros d’amende suivant le Code de la Route. Ce type de radar filme les automobilistes s’ils coupent la route des piétons déjà engagés.

La station-balnéaire de l’Hérault est la première à mettre en service ce type de radar, depuis le 9 août. Le dispositif est simple, deux caméras Lapi et des caméras « contexte », filment lorsqu’un véhicule s’approche du passage alors que des piétons sont prêts à s’engager.

Si la voiture coupe la route aux piétons, la vidéo de l’incident est alors envoyée au centre de la police municipale. Une fois les images visualisées, un agent pourra verbaliser le conducteur. Bientôt, un panneau électronique préviendra les automobilistes de leur infraction grâce à un message.

C’est avant tout une opération de sensibilisation des automobilistes qui semble être salué par les piétons.



Selon l’article R415-11 :

« tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre »

Ce radar a été réalisé par la société AFS2R et avait été annoncé depuis la fin 2016 à Calais, puis à Lyon en avril, et finalement, c’est à la Grande-Motte qu’il a été installé pour la première fois.

Notons qu’en 2016, 559 piétons ont été tués, soit 19% de plus qu’en 2015, selon le bilan de l’accidentalité de la sécurité routière, paru fin juin.

Alors, qu’en pensez-vous ?