Los Angeles : Pour lutter contre la chaleur, la ville repeint ses rues en blanc !

Pour atténuer les effets de la chaleur sur l’asphalte, certaines routes californiennes sont repeintes en blanc. L’effet serait presque immédiat, et permettrait même d’améliorer la qualité de l’air.

Visiblement, Los Angeles a trouvé la solution idéale pour lutter contre les fortes chaleurs de l’été. C’est à la Cité des Anges, que la méthode des « chaussées blanches » a été expérimenté pour la première fois.

Il faut savoir que les matériaux de revêtement du sol, sont un facteur très important dans le réchauffement de l’air ambiant, puisque l’asphalte et le bitume, captent l’énergie émise par le soleil pendant la journée. Lorsque la nuit tombe, cette dernière se transforme en chaleur. C’est la raison pour laquelle, cette méthode a été mise en place. Elle consiste à repeindre les routes et les trottoirs en blanc.

Effectivement, la couleur blanche permet de réfléchir la lumière du soleil, et donc de diminuer la température au sol. Jeff Luzar, le vice-président de l’entreprise qui fournit l’enduit, affirme :

«La chaleur ici, sur la surface noire… c’est 42, 4 degrés en ce moment. Et sur la surface sèche de l’autre côté, alors qu’on a mis une seule couche de blanc et qu’on doit encore mettre la deuxième couche, c’est 36°C. Donc on voit une différence de température de 6 à 7 degrés»

La première ville à tester cette méthode est donc Los Angeles, et elle espère que d’autres suivront.

«On espère que d’autres villes seront inspirées et que les fabricants vont développer des nouveaux produits»

L’assistant professeur d’ingénierie civile et environnementale à l’University of Southern California, George Ban-Weiss, estime que cette idée, présente de réelles promesses.

«Les chaussées réfléchissant la chaleur solaire sont l’une des stratégies, comme les toits rafraîchissants ou le fait de planter des arbres, que les villes peuvent adopter pour réduire les températures urbaines»

Notons que New York, est également une ville confrontée à de fortes chaleurs, et en 2010, l’ancien maire avait lancé un programme baptisé « CoolRoofs ». Ce dernier, visait à repeindre en blanc les toits d’une centaine de bâtiments.

«Une toiture blanche peut potentiellement diminuer de moitié la facture en air conditionné d’un immeuble d’un étage et de 10% celle d’un immeuble de cinq étages»

Forcément, ces méthodes ont un coût, il faut compter 25 000 dollars pour repeindre un kilomètre de route. L’Agence de protection de l’environnement, souhaite donc peindre 35% des rues de la ville, pour faire baisser la température moyenne de Los Angeles, d’un degré. Cette méthode permettrait de réaliser des économies d’énergie, de plus de 100 millions de dollars par an.

Alors, pas mal non ?

Source : LeFigaro.