Home Santé Implants contraceptifs Essure : une action collective contre Bayer est prévue
0

Implants contraceptifs Essure : une action collective contre Bayer est prévue

Implants contraceptifs Essure : une action collective contre Bayer est prévue
0

Le réseau Resist vient d’annoncer une action de groupe contre le laboratoire Bayer, suite au décès d’une porteuse d’implant contraceptif Essure.

« Le Parisien-Aujourd’hui en France » avait révélé en décembre dernier les inquiétudes des gynécologues et patientes concernant l’implant Essure, un dispositif de contraception définitive. Samedi dernier, « Le Monde » a révélé le décès d’une mère de famille, potentiellement lié à ce dispositif fabriqué par le laboratoire Bayer. Ainsi, les victimes ont décidé de contre-attaquer.

De ce fait, une action de groupe contre le laboratoire va être lancée en septembre prochain, et la plainte devrait concerner plus de quatre cent dossiers. Charles Joseph-Oudin, qui défend les victimes du Mediator et de la Depakine, a indiqué l’objectif de cette plainte :

«faire reconnaître la responsabilité du laboratoire et poser le cadre de l’indemnisation des victimes».

Selon les chiffres du laboratoire Bayer, 240 000 françaises ont eu recours à ce dispositif, et un million d’unités du dispositif ont été vendus dans le monde depuis 2002. La plainte demande à la ministre de la Santé de suspendre les ventes d’implant Essure et a déjà reçu plus de 77 000 signatures.

Ce procédé est un implant métallique qui ressemble à un ressort et qui est placé dans les trompes de la femme. Il provoque par la suite une obstruction définitive de ces dernières, et est recommandé depuis 2002 aux femmes intolérantes aux contraceptifs avec hormones. L’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé avait d’ores et déjà placé le dispositif sous « surveillance renforcée ».

La plupart des patientes ayant témoigné, décrivent les mêmes symptômes : épuisement, dépression, allergie, saignements et douleurs au ventre. Au Brésil, le dispositif a été retiré du marché, la vente suspendue et l’utilisation également.