Paris : les femmes chassées des rues du 10ème et 18ème arrondissements

Chassées des rues du quartier Chapelle-Pajol dans le Nord de Paris, des habitantes se mobilisent pour dénoncer les agressions dont elles sont victimes depuis quelques mois.

Suites aux multiples remarques sexistes, insultes et mêmes agressions, les habitantes du 10ème et 18ème arrondissements de Paris ont choisi de déserter les trottoirs , les stations de métro, les cafés et les restaurants depuis près d’un an.

Selon certains témoignages recueillis par Le Parisien, on évoque des injures, agressions et menaces avec couteau… Les femmes sont victimes de plusieurs hommes, vendeurs à la sauvette, dealeurs, migrants ou passeurs qui ont fait des rues de ce quartier leur territoire.

Alors les femmes ont dû éviter certaines rues, ne pas porter de jupe ou encore descendre à une autre station.

« Il y a quelques jours, le simple fait de me mettre à ma fenêtre a déclenché un flot d’injures, et j’ai dû m’enfermer dans mon appartement », raconte une jeune femme qui vit dans le quartier depuis 15 ans.

Les femmes comptent organiser prochainement une marche exploratoire dans les rues qui leurs sont désormais interdites.