Home Insolite Âgé de quelques semaines, un bébé perd la vie à cause d’un détail que personne n’a remarqué !
Âgé de quelques semaines, un bébé perd la vie à cause d’un détail que personne n’a remarqué !
0

Âgé de quelques semaines, un bébé perd la vie à cause d’un détail que personne n’a remarqué !

0

Pour tous les parents, l’objectif premier est de prendre soin et de protéger leurs enfants surtout lorsque ces derniers sont encore très jeunes. Il est donc très important pour les parents de s’assurer que les tous petits se portent bien, et qu’ils dorment dans un endroit sécurisé.

Esther Roseman est originaire du Royaume-Uni. Lorsqu’elle donne naissance à Grace, elle achète un berceau dans lequel sa fille dormira en toute sécurité. D’après les concepteurs de ce berceau, c’est un lit spécial qui peut s’attacher au lit des parents et sa partie basse permet à la maman et au bébé de dormir l’un à côté de l’autre. Malheureusement, ce berceau assez unique en son genre sera à l’origine de la mort d’un enfant.


Grace est allongée dans son berceau et fait une sieste. Sa maman quitte donc la pièce et lorsqu’elle revient après une heure pour voir comment va sa fille, c’est l’horreur ! Pendant la sieste, le bébé a roulé et sa tête est arrivée du côté bas du berceau, incapable à son âge de pouvoir relever la tête, Grace est morte d’étouffement.

« Tout de suite après la mort tragique de Grace, en tant que mère, je me suis sentie coupable, honteuse et jugée. Ça a été une torture de ne pas avoir le choix de mourir ou non car je me sentais si égoïste envers ma famille » se rappelle la pauvre maman.


Les experts criminels sont formels, la mort de Grace est due à ce modèle de berceau, et ils se demandent comment il est commercialisé au Royaume-Uni, alors qu’il est interdit dans plusieurs autres pays comme le Canada et les États-Unis.

Esther affirme : « Quand c’est arrivé pour la première fois, j’étais compatissante pour Bednest, en pensant qu’ils devaient être meurtris et pleins de remords. Malheureusement, l’entreprise n’a pas reconnu qu’elle était responsable de la mort de Grace. »


L’entreprise qui fabrique le berceau a refusé de reconnaître sa responsabilité dans la mort de la petite Grace, mais a quand même retiré du marché le modèle qui a coûté la vie du bébé. Cependant, Esther reste préoccupée pour les familles qui possèdent ce type de berceau, car malheureusement le modèle continue de se vendre en occasion.