Alcool au volant : Ottawa souhaite abaisser la limite à 0,05 g

En effet, le gouvernement Trudeau souhaite abaisser la limite légale d’alcool dans le sang pour conduire sur les routes du Canada, à 0,05 g.

Jody Wilson-Raybould, ministre de la Justice du Canada, écrit la chose suivante, dans une lettre adressée à Stéphanie Vallée, son homologue québécoise :

«Je crois qu’une telle limite permettrait de mieux contrer le danger que posent les conducteurs qui ont consommé de l’alcool»

Mme Wilson-Raybould, ajoute :

«La limite actuelle de 80 mg avait été établie à la lumière de résultats de recherche de l’époque selon lesquels le risque d’être impliqué dans un accident de la route mortel était deux fois plus élevé à ce taux d’alcoolémie. Des recherches plus récentes indiquent que les données initiales avaient sous-estimé ce risque»

Au bureau de Stéphanie Vallée, on assure, que le dossier est toujours sous analyse, et le Québec n’a pas encore répondu à la demande. En 2009, le nombre de sanctions pour une infraction liée à l’alcool était de 12 811, et en 2013, 15 409. Soit, une augmentation de 20,3 %.

Le gouvernement du Québec, précise que près d’un conducteur sur trois décédés, dépassait la limite permise d’alcoolémie, ou obtenait un résultat positif à la drogue. Seulement 2% d’entre eux avait un taux situé entre 51 et 80 mg.

Le ministre fédéral indique qu’un projet de loi a récemment été déposé, et permettrait des réformes importantes pour réduire les délais de traitement des causes d’alcool au volant. L’association des restaurateurs du Québec a fait valoir son opposition au projet :

«On va criminaliser les citoyens qui vont consommer seulement une bouteille de vin accompagnée de leur repas au restaurant. La solution, pour nous, n’est pas d’abaisser le seul légal à 0.05 g, mais plutôt d’intensifier les contrôles routiers»

Alors, qu’en pensez-vous ?